Opération vélos

De part sa conception, la Ville nouvelle ne peut s’appréhender en y circulant en voiture. Les différents quartiers ou parcs doivent être visités à pieds pour les découvrir.

En 1979 l’Epévry  décide de mener une opération découverte pour ses habitants ainsi que pour les visiteurs et journalistes. 100 vélos sont donc achetés afin de les mettre à disposition. L’idée en est venue suite à la visite d’Amsterdam ainsi que la ville de La-Rochelle qui était innovante en la matière à l’époque. Ces vélos ont étés construits par Peugeot ; ils sont de couleur orange vif et ont un système de freinage par rétropédalage. Ils portent le logo de l’Epévry afin de les rendre bien identifiables. Un local spécial est aménagé en centre-ville dans le parking des Terrasses (prés de la crèche) pour les accueillir. Deux circuits sont balisés. Un de 10 Km sur la commune d’Evry et un de 30 permettant de découvrir les nouvelles urbanisations sur Courcouronnes Lisses et Bondoufle ainsi que le parc du Lac. Des bateaux sont aménagés pour rendre facilement accessible les parcours dans les parcs. Une affiche annonce ce nouveau service et Alain JEROME (de l’émission de télé « cinq colonnes à la une » ; précurseur d’« Envoyé spécial » aujourd’hui) vient sur place en faire la promotion. Le prêt des vélos et leur entretien est confié à l’association sportive SCA 2000 avec obligation d’ouverture les samedis et dimanches (dépense conséquente pour l’Epévry).

Suite au succès des premières semaines de fonctionnement, des difficultés apparaissent.  Certains vélos ne reviennent pas. La carte d’identité des emprunteurs est donc gardée jusqu’à restitution du vélo ; mais très vite il apparait que cela est illégal. Par contre en garder une photocopie est possible. Il faut donc acquérir une photocopieuse. Puis il est demandé des vélos pour dames. Nouvelle acquisition de 50 vélos dames. Puis demande de porte-bébés ; nouvelle acquisition. Puis demande de vélos pour enfants… Le directeur de l’Epévry, Michel COLOT, devient de plus en plus réticent à cette opération qui est un puits sans fonds. La goutte d’eau qui fera déborder le vase est que l’on découvre que de plus en plus d’emprunteurs mettent les vélos sur leur voiture pour aller se promener en famille en forêt de Fontainebleau ! Trop c’est trop, L’Epévry arrête le financement.

Cette initiative  novatrice n’aura tenue que deux ans : Tous les vélos ont mystérieusement disparus en quelques semaines !!

Dominique PLANQUETTE

Share